fbpx

Faisons la lumière sur les musiciens et leurs problèmes occupationnels

Faisons la lumière sur les musiciens et leurs problèmes occupationnels

Plusieurs facteurs font en sorte que les musiciens soient susceptibles au développement de problèmes physiques et psychologiques reliés à leur travail qui peuvent avoir de grands impacts sur leur capacité à jouer et sur leurs carrières. 

Par Marianne Roos, M.Sc., Pht, Cand. PhD

Je pense que les gens qui connaissent un peu les musiciens sont au courant qu’ils souffrent très fréquemment de blessures. Toutefois, ceux qui les connaissent moins et qui voient les musiciens sur scène peuvent avoir l’impression qu’une fois l’instrument maîtrisé, faire de la musique est aussi simple que cela paraît sur scène…  En réalité, il y a plusieurs facteurs physiques, psychosociaux et culturels de la profession des musiciens qui font en sorte qu’ils soient susceptibles au développement de problèmes physiques et psychologiques reliés à leur travail qui peuvent avoir de grands impacts sur leur capacité à jouer et sur leurs carrières. 

Les musiciens sont uniques à plusieurs égards (1). Cependant, ils partagent des similitudes avec d’autres populations comme les danseurs, les athlètes, et même les pompiers et les professionnels de la santé. Par conséquent, même si vous ne travaillez pas souvent avec des musiciens, la série de blogues et de contenu qui suit peut vous intéresser et être pertinente!

Commençons par les problèmes musculosquelettiques. Les problèmes musculosquelettiques liés à la pratique d’un instrument de musique sont, par définition, des lésions qui perturbent la capacité du musicien à jouer de son instrument au niveau auquel il est habitué (2). Étant donné que les performances des musiciens sont constamment jugées et évaluées par leurs collègues, leurs employeurs, les spectateurs et les critiques/journalistes, une diminution de leur capacité à jouer peut avoir des effets très néfastes sur leurs carrières et même conduire à leur fin. La prévalence au cours de la vie de ces lésions est entre 62 et 93% chez les musiciens instrumentistes professionnels (3) et de 85% chez les musiciens d’orchestre (4), signifiant que la grande majorité en souffrira à un moment donné au cours de leur carrière. Une enquête en 2012 a démontré que 50% des musiciens d’orchestre professionnels en Australie souffraient d’une telle blessure au moment du sondage (prévalence ponctuelle)(4) – alors il ne faut pas oublier que plusieurs musiciens ressentent de la douleur en jouant et en travaillant – ils ne sont pas nécessairement aussi confortables qu’ils semblent sur scène!

Il est également connu que les musiciens luttent souvent contre des difficultés psychologiques liées à leur travail, tels l’anxiété de performance musicale et des niveaux de stress et de dépression élevés. Des études ont démontré que jusqu’à 60% des musiciens souffrent d’anxiété de performance musicale (5) et qu’ils ont des chances trois fois plus grandes que la population générale de rapporter des symptômes dépressifs (6). Il est à noter que l’anxiété de performance va au-delà de la nervosité avant un concert, incluant des symptômes tels que la tachycardie, la sudation, des tremblements, la bouche sèche, la dyspnée, des symptômes émotionnels (ex.: panique, stress) et cognitifs (ex.: anticipation d’échec) (5). Dans plusieurs cas, cette problématique conduit à l’évitement de performances et l’abus d’alcool ou d’autres substances aux fins d’évasion, pouvant même mettre fin à leurs carrières (5). Les statistiques sur la consommation d’alcool chez les musiciens sont parfois troublantes; lors d’un sondage au Royaume-Uni en 2016, 45% des participants musiciens ont rapporté un problème de consommation d’alcool (7).

Quel(s) aspect(s) de leur travail mène(nt) à ces problèmes? La réponse à cette question est certainement complexe et pourrait alimenter plusieurs livres; l’étiologie exacte est inconnue, mais le prochain blogue consistera à un survol des facteurs qui font la majorité du portrait. Je les ai divisés en demandes physiques et demandes psychologiques pour la simplicité, mais ce n’est pas exact (vous m’en excuserez!). En réalité, ces facteurs, en plus des facteurs de l’environnement de travail et culturels, sont étroitement liés…

Intéressé(e) par la thématique « Musculosquelettique » ? Cliquez ici pour découvrir les formations sur ce sujet!

Cliquez ici pour obtenir les accès au webinaire gratuit sur « comment optimiser la prévention et le traitement des blessures chez les musiciens ». 

Références

  1. Ackermann BJ, Kenny DT, O’Brien I, Driscoll TR. Sound Practice-improving occupational health and safety for professional orchestral musicians in Australia. Frontiers in psychology. 2014 Sep 9;5:973. 
  2. Zaza C. Playing-related musculoskeletal disorders in musicians: a systematic review of incidence and prevalence. CMAJ: Canadian Medical Association Journal = Journal De L’association Medicale Canadienne. 1998;158(8):1019–25. 
  3. Kok LM, Huisstede BMA, Voorn VMA, Schoones JW, Nelissen RGHH. The occurrence of musculoskeletal complaints among professional musicians: a systematic review. International Archives Of Occupational And Environmental Health. 2016;89(3):373–96. 
  4. Ackermann B, Driscoll T, Kenny DT. Musculoskeletal pain and injury in professional orchestral musicians in Australia. Medical Problems Of Performing Artists. 2012;27(4):181–7. 
  5. Fernholz I, Mumm JLM, Plag J, Noeres K, Rotter G, Willich SN, et al. Performance anxiety in professional musicians: a systematic review on prevalence, risk factors and clinical treatment effects. Psychological Medicine. 2019 Oct 15;49(14):2287–306. 
  6. Wesseldijk LW, Ullén F, Mosing MA. The effects of playing music on mental health outcomes. Scientific Reports. 2019 Aug 30;9(1):12606–12606. 
  7. Saintilan P. Musicians and Substance Abuse. 2019 Jan 25; 

Inscrivez-vous à notre infolettre

Du contenu en fonction de vos intérêts vous sera proposé!

© 2021 Bia Formations Inc. Tous droits réservés.